78
Rencontre avec Michel Bohdanowicz
L’information est au cœur du métier de l’expert-comptable. Les TIC optimisent la collecte et le traitement des informations et permettent ainsi d’améliorer le service apporté aux clients. Le Francilien Info Entreprises a rencontré Michel Bohdanowicz, Vice président de l’Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France en charge de la commission Innovation et Technologies et féru de ces sujets. Interview.
  • FIE : Pourquoi vous intéressez-vous aux TIC ?
  • Michel Bohdanowicz : À titre personnel, je suis passionné par les technologies de l’information depuis plus de 20 ans. Je trouve magique tout ce que cela permet de faire et, notamment, d’un point de vue professionnel. J’exploite donc cette passion depuis toujours pour travailler.
  • J’ai disposé d’une adresse mail dès 1995. Depuis, Internet a progressé de façon incroyable. À l’époque, j’avais deux clients connectés, aujourd’hui ils sont 80 % à utiliser Internet quotidiennement.
  • Les TIC nous permettent de gagner du temps et de l’argent car elles engendrent une baisse des coûts et amplifient notre vitesse de réaction.
  • FIE : Quel rôle jouent les TIC dans le métier d’expert-comptable ?
    MB : Les TIC sont sources de gains de productivité pour les cabinets et permettent de dispenser un meilleur service aux clients.
    Les télédéclarations sont très significatives de ce progrès. Elles permettent de ne plus envoyer de papier aux administrations. Le meilleur exemple est celui de la TVA qui peut être intégralement traitée de façon dématérialisée.
    Avant, le client recevait le formulaire de déclaration, qu’il transmettait au cabinet afin que celui-ci prépare les éléments, les vérifie… In fine, le client disposait de peu de temps pour renvoyer le formulaire rempli accompagné du chèque.
  • Avec la télédéclaration, le cabinet s’occupe des formalités déclaratives et le client est ensuite prélevé. Il peut choisir sur quelle banque payer et peut même moduler son virement sur plusieurs banques. Tout le monde est gagnant dans ce système.
    Cela fonctionne à l’identique pour toutes les télédéclarations.
  • Nous avions besoin de nous améliorer sur tout ce qui touche à la restitution de l’information qui est au cœur de notre métier. Les clients sont habitués à se connecter sur Internet pour trouver toutes sortes d’informations quand ils le souhaitent, y compris en dehors des horaires de bureau. Très naturellement, ils attendent la même chose de leur expert-comptable. Ils veulent pouvoir accéder à leur comptabilité à jour, à tout moment.
  • Cependant, l’offre du cabinet doit pouvoir s’adapter aux besoins des clients : ceux qui ne sont pas intéressés, ceux qui sont intéressés par une consultation et ceux qui veulent aller jusqu’à réaliser les saisies.
  • Bientôt, tous les documents seront équipés de ce que l’on appelle « le jeton comptable ». Cette technologie permet d’entrer automatiquement dans la comptabilité toutes les informations contenues dans un document.
  • La valeur ajoutée de l’expert-comptable ne réside pas dans la collecte mais bien dans la restitution de l’information. Les TIC nous permettent de nous concentrer sur l’analyse des informations et sur le conseil.
  • FIE : Quels nouveaux services l’expert-comptable peut-il apporter à ses clients grâce aux TIC ?
    MB : Tous les nouveaux services sont liés à la mise en place d’espaces collaboratifs qui permettent aux clients d’accéder aux dossiers de n’importe où et donc de disposer de leur comptabilité en temps réel.
  • Grâce à ces outils, les chefs d’entreprise peuvent déposer des documents, les consulter, les télécharger sur l’espace collaboratif. Ils disposent d’une GED en ligne pour retrouver l’ensemble de leurs documents comptables que nous avons numérisés, traités et classés.
  • C’est clairement un avantage concurrentiel pour le cabinet et un service de plus pour le client.